INSTALLATION DE POMPES DE PRAIRIE

 
POUR CONCILIER L'ABREUVEMENT DU BETAIL ET LA NON DEGRADATION DES RUISSEAUX DES BALCONS DU DAUPHINE


De nombreux ruisseaux traversent le territoire de la communauté de communes. Leur petite taille les rend particulièrement vulnérables à différentes pressions.

Une de ces pressions est liée à l’abreuvement direct des animaux dans ces petits cours d’eau. Or, cette solution, souvent la plus facile et la moins onéreuse, est à l’origine de risques sanitaires pour les animaux (risque de contamination infectieuse ou parasitaire) et d’impacts sur l’environnement (contamination de l’eau par les déjections, phénomènes d’érosion des berges et accentuation de l’envasement des cours d’eau, dégradation des habitats naturels).

 

L’abreuvement direct du bétail dans les cours d’eau est cependant une situation fréquente sur le territoire : sur les affluents directs du Rhône (hors Bourbre), l’association Lo Parvi en a recensé environ 130.

 

Consciente de ne pas pouvoir intervenir sur l’ensemble de ces sites mais soucieuse d’initier une dynamique pour réduire cet impact, la communauté de communes s’est portée maître d’ouvrage pour la réalisation d’une opération pilote, dont l’enveloppe financière globale était de 12 000 € HT. Cette opération s’inscrivait dans le CDDRA(1) Boucle du Rhône en Dauphiné.